Concrètement, 4,5 millions d'euros sur cinq ans seront alloués aux anciens thermes de Spa, un monument classé en 1992 et reconnu comme patrimoine exceptionnel wallon en 2016. Le subside de 900.000 euros par an permettra de restaurer complètement l'enveloppe de l'édifice, fermé depuis 2003 en raison de frais de fonctionnement trop élevés.

La Basilique Notre-Dame de Bon-Secours, à Peruwelz, elle, bénéficiera de 2,5 millions d'euros sur cinq ans, un montant qui permettra, entre autres, de restaurer les toitures, les deux tours et l'intérieur de l'édifice.

Enfin, 8 millions d'euros sur dix ans ont été attribués à l'église Saint-Martin d'Arlon, dont le chantier de restauration a débuté en 2015. Les 800.000 euros octroyés annuellement seront consacrés à la rénovation de la tour de l'édifice, qui, avec ses 97 mètres, est la plus haute de Belgique.

Selon René Collin (cdH), le ministre wallon du Patrimoine, le patrimoine wallon crée douze emplois directs dans le secteur de la construction par million d'euros investis.