Au nord du pays, chaque nouvelle construction d'habitation, d'école ou de bureaux doit depuis 2014 fournir une part d'énergie renouvelable, que ce soit via des panneaux photovoltaïques, une pompe à chaleur ou un chauffe-eau solaire, sous peine d'être mise à l'amende si une certaine norme énergétique n'est pas atteinte. Cette exigence a été étendue aux bâtiments non-résidentiels (hors industrie) cette année.

Désormais, à peine un projet sur trois ne comporte pas du tout d'énergie renouvelable en Flandre. Dans près d'un projet sur deux (48,4%), c'est une installation photovoltaïque qui a eu les faveurs du maître de l'ouvrage. Dans un cas sur cinq, c'est une pompe à chaleur et dans un cas sur sept, un chauffe-eau solaire. "Un résultat que presque personne n'aurait jugé possible lors du lancement de la nouvelle réglementation sur les prestations énergétiques des bâtiments", a commenté M. Tommelein.